12 May

La couche d’Ozone

Qu’est-ce que la couche d’Ozone ?

La couche d’ozone est une couche de la stratosphère terrestre qui se trouve entre 20 et 50 km d’altitude. Elle se caractérise par une concentration en ozone (O3) proportionnellement plus importante que dans les autres couches de l’atmosphère, de l’ordre de dix parties par million (ppm).

Ozone Utile ou nocif ?

À haute altitude, la couche d’ozone a pour effet d’absorber la plus grande partie du rayonnement solaire ultraviolet. Elle joue donc un rôle protecteur car ces rayonnements sont dangereux pour les organismes vivants.

La qualité de l’ozone dépend du lieu où l’on se trouve : il existe le « bon ozone » présents dans la couche stratosphérique qui nous protège des rayons ultraviolets et de leurs effets et le « mauvais ozone » qui est présent dans la couche basse. Ce dernier est néfaste pour toutes les espèces animales, dont l’homme car il est toxique malgré le fait que nous sommes amenées à l’inhaler.

Vivre sans couche d’Ozone ?

En l’absence de la couche d’ozone dans la haute atmosphère, la vie n’aurait été possible que dans les océans, à une profondeur suffisante de la surface des eaux. Ce fut le cas au cours de l’éon Archéen, lorsque l’atmosphère de la Terre était dépourvue de dioxygène et ainsi d’ozone.

couch2

Le trou de la couche d’Ozone

À la fin des années 1970, des recherches scientifiques en Antarctique ont mis en évidence une diminution périodique de l’ozone dans cette région polaire. Ce que l’on a appelle le « trou de la couche d’ozone ». Il se forme au printemps dans l’Antarctique, à la fin de la nuit polaire et s’agrandit pendant plusieurs mois avant de se réduire.

Comment expliquer l’augmentation de ce trou dans la couche d’Ozone ?

  • C’est en 1985 que l’alerte a été donnée avec la découverte d’une diminution importante de la concentration d’ozone au cours des mois de septembre et d’octobre au-dessus du continent Antarctique. Une réduction de près de 50 % du contenu total d’ozone était observée, se produisant au cours du printemps austral et couvrant toute la surface de l’Antarctique
  • En 2000, 2001 et 2003, le trou dans la couche d’ozone a atteint une superficie jamais observée avant 2000.
  • En 2006, l’ONU et les experts sonnent l’alertent sur le fait que la couche d’ozone se reconstitue moins vite que prévu, en raison probablement de l’utilisation persistante de gaz interdits, de type CFC, mais peut-être aussi à cause de l’effet de serre.

couch3

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *